• Julius

J’ai testé pour vous: le gingko Biloba



Salut à toi Jiu Jiteiro !



Pour te conseiller au mieux, je teste d’abord sur moi-même.


En décembre 2019, je me suis fait opérer du genou gauche. J’ai subi un remplacement du ligament croisé antérieur, ainsi qu’une « réparation » du ménisque externe…


Afin de revenir en forme au plus vite malgré cette lourde opération, j’ai mis en place un protocole global comprenant l’alimentation, la complémentation et l’exercice physique.


Je te présente aujourd’hui, un complément qui m’a accompagné lors des 2 premiers mois post-opératoires.



Feuilles de gingko biloba
Feuilles de gingko biloba


COMBATE !



C’est quoi le Gingko Biloba ?


Le Gingko Biloba est un arbre issu de la plus ancienne famille d’arbres connue, qui existait (apparemment) avant l’apparition des dinosaures.


D’origine asiatique, le premier Gingko répertorié en France date du 18ème Siècle, il est d’ailleurs toujours vivant et peut être observé au Jardin des Plantes de Paris.


Cet arbre a la réputation d’être « immortel », il semblerait même qu’un Gingko a survécu à moins d’un kilomètre de l’épicentre de l’explosion d’Hiroshima !



Quelles sont ses propriétés ?


Sa grande force, c’est l’amélioration de la microcirculation sanguine (ces petits vaisseaux qui irriguent le cerveau, le nerf optique ...).


C’est aussi un vasodilatateur artériel, un neuroprotecteur, il a un fort pouvoir antioxydant grâce a sa capacité d’activer la S.O.D. (Super Oxyde Dismutase), un des plus puissants antioxydants de l’organisme !


Le Gingko est indiqué dans les cas de troubles de la circulation, les acouphènes, les troubles des yeux, pour éviter les phlébites, …



Sous quelle forme ?


La préparation utilisée est issue de la gemmothérapie. Il s’agit d’une « médecine » non conventionnelle qui utilise les tissus embryonnaires végétaux en croissance comme les bourgeons, jeunes pousses et radicelles (fines racines).


Pour le Gingko Biloba, je me suis servi de l’extrait de jeunes pousses du laboratoire français Herbolistique, spécialisé dans les compléments naturels.

(Je te mets un lien en bas de l’article pour le complément).



Posologie :


J’ai pris 15 gouttes diluées dans un peu d’eau, chaque matin, à jeun.


A ce rythme, le flacon a duré 2 mois.



BILAN :


Mon objectif était de bénéficier des bienfaits de cette plante afin d’améliorer la vascularisation de mon ligament tout neuf, afin de lui permettre de cicatriser au plus vite, tout en limitant le risque de phlébite post-opératoire et le gonflement du genou.


La prise de Gingko Biloba n’a pas été ma seule « arme » pendant ma période de convalescence. Cette solution naturelle a fait partie d’une stratégie globale visant à réduire l’inflammation, améliorer la circulation sanguine, éviter la douleur et surtout accélérer la guérison.


Aux vues de mes résultats physiques 2 mois après l’opération, je peux te garantir que cette plante est à privilégier dans ton arsenal préventif et de guérison !


PARO !



La note de julius :


Je fais des cures préventives de Gingko Biloba, depuis quelques années, car j’ai hérité de faiblesses circulatoires familiales.

Le Gingko est également excellent pour améliorer la capacité de concentration grâce à son action cérébrale 😉


Pour te le procurer, ça se passe ici .

Lors de tes achats sur ce site, utilise le code client: 74285




Dis-moi en commentaire si cet article t'a été utile
30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout