Lutter contre la dépression saisonnière



Salut à toi Jiu Jiteiro !



Temps pourri d’Automne, ambiance morose et anxiogène : Le « cocktail perdant » qui peut mener à la dépression, même les plus costaud d’entre nous.


Une personne atteinte de dépression ressent les émotions négatives plus intensément et durant plus longtemps que la plupart des gens.

Elle a plus de mal à maîtriser ses émotions et peut avoir l’impression que sa vie se limite à une souffrance constante.


Il y a différentes formes de dépression, mais aujourd’hui, je vais m’attarder sur la dépression saisonnière, celle qui se manifeste dès l’automne ou à l’approche de l’hiver, lorsque la luminosité quotidienne diminue et que le climat est moins clément.



Quand le moral baisse, il faut agir immédiatement!


Quels sont les symptômes observés couramment ?


Symptômes physiques :


- Fatigue

- Manque d’énergie ou grande agitation.

- Troubles du sommeil (dort trop ou pas assez).

- Diminution ou augmentation de l’appétit (perte ou gain de poids).

- Diminution de la libido.

- Malaises, maux de tête, douleurs au dos ou à l’estomac.


Symptômes psychologiques :


- Tristesse.

-Désintérêt pour les activités professionnelles, sociales et familiales.

- Culpabilité ou sentiment d’échec.

- Diminution de l’estime de soi.

- Difficulté à se concentrer.

- Difficulté à prendre des décisions.

- Pensées suicidaires.

Tu sens que certains de ces symptômes sont en train de s’installer ?


Je te donne 4 conseils pour inverser la tendance et retrouver optimisme et vitalité !



COMBATE !



La lumière


Le manque de luminosité et le raccourcissement des journées impactent la santé du cerveau.

Effectivement, la lumière du soleil, et plus particulièrement la lumière bleue (en fait, une longueur d’onde bleue), passant par nos yeux, permet de réguler notre physiologie.

La luminosité a un impact sur la production de sérotonine, qui intervient dans la régulation de l’humeur. Donc, tu penses bien que si la lumière vient à manquer, il va y avoir un problème.

Le manque de lumière aura également une incidence sur la sécrétion de mélatonine, connue sous le nom « d’hormone du sommeil ». Ce dérèglement saisonnier peut avoir un impact significatif sur les variations de l’humeur.

Pour mettre toutes les chances de ton côté, expose-toi à la lumière du jour dès que possible en matinée et tout au long de la journée. Au contraire, le soir, dès que le jour tombe, il faudra cesser de s’exposer aux lumières bleues en évitant les écrans ou en portant ce genre de lunettes.

Si tu es vraiment coincé en intérieur la plupart de l’année, je te conseille ce genre d’accessoire portatif pour avoir ton rayon de soleil dans ton salon.



Le soleil et sa lumière: des bienfaits sous-estimés pour la santé



L’activité physique


Bouger est essentiel pour se sentir bien. D’ailleurs tu as certainement constaté que tu te sentais complètement encroûté en passant plusieurs heures, immobile sur ton canapé.

L’activité physique permet de bien oxygéner son corps et son cerveau, ainsi que de favoriser les déchets de l’organisme. De plus tu pourras sécréter des endorphines, qui sont euphorisantes.

La solution ?

- Après chaque repas, va marcher 15 minutes (avec ton autorisation de sortie).

- Avant de manger le midi, 20 à 30 minutes de « cardio » sur un vélo stationnaire ou un autre type d’entrainement au poids du corps (type yoga), à faible intensité et en te concentrant sur la respiration nasale.

- En milieu – fin d’après-midi, pratique une séance de renforcement musculaire.

Et si tu ne peux pas faire tout ça, met en place au moins l’un de ces 3 conseils.



Le sport booste l'organisme et le cerveau!



Alimentation


Plus haut, j’ai évoqué la sérotonine. Sache que certains aliments peuvent en faciliter la sécrétion. Il s’agit d’aliments riches en protéines, plus particulièrement riches en acide aminé tryptophane, qui est un précurseur de sérotonine.

Quelles sont les sources de tryptophane à privilégier ?

La viande et le poisson, les œufs, le soja, le riz complet, les amandes, les légumineuses.



Les protéines sont de bonnes sources de tryptophane



Les plantes


J’appelle la phytothérapie à la rescousse !

Le millepertuis a des effets semblables au antidépresseurs de synthèse. Cette fleur, reconnue par l’Organisation Mondiale pour la Santé, est régulièrement utilisée comme alternatives aux médicaments par les médecins. Attention cependant à sa consommation, il y a quelques contre-indications si tu suis déjà un traitement particulier.



Les plantes à la rescousse!